Accueil LIVRES La quarante et unième déclaration

La quarante et unième déclaration

0
0
5

    Une fois, J’ai entrepris un grand projet parmi les hommes, mais ils ne s’en sont pas rendu compte et donc, J’ai dû utiliser Ma parole pour le leur révéler. Et pourtant, l’homme n’a toujours pas pu comprendre Mes paroles et est demeuré ignorant de l’objectif de Mon plan. Et ainsi, à cause des déficiences et des défauts de l’homme, ils ont fait des choses pour interrompre Ma gestion et des esprits impurs ont saisi l’occasion pour se manifester, faisant des hommes leurs victimes, jusqu’à ce qu’ils soient torturés par les esprits impurs et deviennent complètement souillés. C’est à ce moment-là que J’ai vu l’intention et le but de l’homme. J’ai soupiré dans la brume. Pourquoi l’homme doit-il toujours agir pour ses propres intérêts ? Mes châtiments ne sont-ils pas destinés à les rendre parfaits ? Est-ce que J’essaie de les décourager ? Le langage de l’homme est très beau et doux, et pourtant les actions des hommes sont extrêmement terribles. Pourquoi Mes exigences de l’homme ne mènent-elles toujours à rien ? Est-ce que c’est comme si Je demandais à un chien de grimper à un arbre ? Est-ce que J’essaie de créer des problèmes à partir de rien ? En réalisant tout mon plan de gestion, J’ai créé plusieurs « scénarios expérimentaux », cependant, en raison d’un terrain médiocre, et en raison de trop d’années sans soleil, le terrain change constamment, provoquant sa dégradation et ainsi, dans Ma mémoire, J’ai abandonné d’innombrables scénarios de ce genre. Et encore maintenant, une grande partie du terrain continue de changer. Si un jour la terre change vraiment pour un autre genre, Je l’abandonnerai volontiers. N’est-ce pas le stade où J’en suis actuellement dans Mon œuvre ? Mais les hommes n’en ont pas le moindre sens. Ils sont seulement châtiés sous Ma direction. Pourquoi s’en préoccuper ? Suis-Je un Dieu venu pour châtier l’homme ? Dans les cieux, jadis, J’ai prévu qu’une fois parmi les hommes, Je M’unirais à eux, de sorte que tous ceux que J’aime pourraient être proches de moi sans rien qui nous divise. Cependant, à l’heure actuelle, dans les circonstances d’aujourd’hui, non seulement ne sommes-nous pas en contact, mais ils gardent leur distance de Moi à cause de Mon châtiment. Je ne Me lamente pas de leur absence. Qu’est-ce qui peut être fait ? Les hommes sont tous des acteurs qui suivent le groupe. Je pourrais laisser les hommes échapper à Mon emprise et, même plus, Je pourrais les laisser revenir à Mon usine depuis les terres lointaines. À ce moment-là, quelles plaintes pourraient-ils avoir ? Que peut Me faire l’homme ? Les hommes ne sont-ils pas facilement influencés ? Et pourtant, Je ne fais pas de mal aux hommes pour ce défaut, mais leur donne plutôt Ma nutrition. Qui les a fait agir en impuissants ? Qui les a fait manquer de nutrition ? Je touche le cœur froid des hommes de Mon étreinte chaleureuse. Qui d’autre peut faire une telle chose ? Pourquoi ai-Je étendu cette œuvre parmi les hommes ? L’homme peut-il vraiment comprendre Mon cœur ?

    J’ai fait des affaires avec tous les hommes que J’ai choisis et donc, il y a toujours un va-et-vient des hommes dans Ma maison, dans un mouvement sans fin. Ils se livrent tous à diverses formalités chez Moi comme s’ils discutaient d’affaires avec Moi, tellement que Je suis si occupé dans Mon œuvre que parfois Je n’ai pas la chance de gérer toutes les querelles entre les hommes. J’exhorte les hommes à ne pas être une écharde dans Ma chair et à mener leurs propres barques plutôt que de se fier constamment à Moi. Ils ne doivent pas toujours agir comme des enfants dans Ma maison. Quel avantage y a-t-il ? Mon œuvre est une affaire d’envergure. Ce n’est pas un magasin de quartier ou une petite boutique. Les hommes n’arrivent toujours pas à comprendre Mon état d’esprit, apparemment plaisantant délibérément. Il semblerait que l’homme adore flâner comme un enfant, ne considérant jamais sérieusement les affaires et donc, plusieurs échouent à remplir les « devoirs » que Je leur donne. Et alors, comment ces hommes osent-ils montrer leur visage à l’ « enseignant » ? Pourquoi n’accomplissent-ils jamais leur devoir ? Quel genre de chose est le cœur de l’homme ? Même maintenant, ce n’est pas clair pour Moi. Pourquoi le cœur des hommes change-t-il toujours ? Comme un jour de juin, de temps en temps le soleil brûlant est impitoyable, d’autres fois les nuages sont sombres et épais et d’autres le vent violent hurle. Alors, pourquoi les hommes sont-ils incapables d’apprendre de leurs expériences ? C’est peut-être une exagération. Les hommes oublient d’apporter un parapluie pendant la saison des pluies, donc, en raison de leur ignorance, ils sont souvent trempés par l’apparition soudaine de la pluie du ciel, comme si Je les taquinais délibérément et ils étaient toujours assaillis par la pluie du ciel. Ou peut-être suis-Je trop « cruel », rendant tout le monde étourdi et donc écervelé, constamment déconcerté au sujet de ce qu’il faut faire. Aucun homme n’a jamais vraiment compris le but ou la signification de Mon œuvre. Donc, ils sont tous occupés à se créer du trouble et à se châtier. Se pourrait-il que Je les châtie délibérément ? Pourquoi les hommes se créent-ils du trouble ? Pourquoi se laissent-ils toujours prendre au piège ? Pourquoi ne négocient-ils pas avec Moi, mais trouvent-ils plutôt du travail pour eux-mêmes ? Se pourrait-il que Je donne si peu à l’humanité ?

    J’ai publié Ma première œuvre parmi tous les hommes, et comme Mon œuvre a fait que les hommes l’admiraient trop, ils étaient tous prudents en l’étudiant, et par cette étude attentive, ils avaient beaucoup à gagner. Il semble que Mon œuvre soit comme un roman alambiqué et extraordinaire, comme un poème romantique en prose, comme les discours d’un programme politique, comme un mélange compliqué de bon sens économique. Comme Mon œuvre est si riche, il y a beaucoup d’opinions divergentes à son sujet, et personne ne peut fournir un résumé de la préface de Mon œuvre. Bien que l’homme ait des connaissances et un talent « exceptionnels », seulement cette œuvre qui est Mienne suffit pour dérouter tous les héros. Alors que les hommes disent que « le sang peut couler, des larmes peuvent être versées, mais il ne faut pas baisser la tête », ils penchent inconsciemment la tête en signe d’abandon à Mon œuvre. Les hommes ont résumé ce qu’ils ont appris de leurs expériences, en disant que[a] c’est comme si Mon œuvre était un livre céleste tombé du ciel, mais J’exhorte les hommes à ne pas être hypersensibles. À mon avis, ce que J’ai dit est très conventionnel ; cependant, J’espère que de l’Encyclopédie de la vie dans Mon œuvre, les hommes peuvent trouver leur moyen de subsistance et, de la Destination de l’homme, ils peuvent trouver le sens de la vie et, des Secrets des cieux, ils peuvent trouver Ma volonté et, de Le chemin de l’humanité, ils peuvent découvrir l’art de vivre. Cela ne serait-il pas encore mieux ? Je ne force pas les hommes, car à ceux qui ne sont pas intéressés par Mon œuvre, Je donnerai un « remboursement » pour Mon livre, plus un « frais de service ». Je n’oblige pas les hommes à agir à contrecœur. En tant qu’auteur de ce livre, Mon seul espoir est que les lecteurs aiment Mon œuvre, mais ce que les hommes apprécient est toujours différent. Et donc J’exhorte les hommes à ne pas compromettre leurs perspectives d’avenir pour sauver la face. Si c’était le cas, comment pourrais-Je, ayant un si grand cœur, supporter un si grand déshonneur ? Si vous aimez Mon œuvre, J’espère que vous Me transmettrez vos propres suggestions précieuses afin que Je puisse améliorer Mes écrits et ainsi, à travers les défauts de l’homme, améliorer le contenu de Mes écrits. Cela profite à la fois à l’auteur et au lecteur, n’est-ce pas ? Je ne sais pas si cela peut être considéré comme correct. De cette manière, Je peux possiblement améliorer Mon habileté à écrire et renforcer notre compagnonnage. Dans l’ensemble, J’espère que tous pourront coopérer avec Mon œuvre sans interruption afin que Ma parole soit répandue dans toute famille et tout foyer, et que tous les habitants de la terre puissent vivre au milieu de Ma parole. C’est Mon but. J’espère qu’à travers Le chapitre sur la vie dans Mes paroles, tous les hommes peuvent gagner quelque chose, comme des maximes de vie, ou la connaissance des[b] défauts de l’humanité, ou ce que J’exige de l’homme, ou les « secrets » du peuple du règne aujourd’hui. Cependant, J’exhorte les hommes à jeter un coup d’œil sur Les scandales de l’homme aujourd’hui ; cela peut être bénéfique pour tous. Vous feriez également bien de lire Le dernier secret, ce qui peut être encore plus bénéfique pour la vie des hommes. Il y a aussi Sujets brûlants. N’est-ce pas encore plus bénéfique pour la vie des hommes ? Il n’y a pas de mal à utiliser Mon conseil et voir si cela a un effet, et Me rapporter ce que vous ressentez après l’avoir lu, afin que Je puisse prescrire le médicament correct, ce qui à la fin peut complètement éradiquer les maladies de l’humanité. Je ne sais pas comment Mes suggestions vont fonctionner, mais J’espère que vous pouvez les utiliser comme référence. Que pensez-vous ?

    Le 12 mai 1992

    Notes de bas de page :

    [a] Le texte original omet « en disant ».

    [b] Le texte original omet « la connaissance des ».

  Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par dieuestlecentredemavie
Charger d'autres écrits dans LIVRES

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mon rêve du royaume des cieux

  SONG Ruiming est pasteur d’une Église en Corée du Sud. Fervent croyant du Sei…